L'Union générale tunisienne du travail (الاتحاد العام التونسي للشغل) ou UGTT est la principale centrale syndicale de Tunisie avec 750 000 adhérents1.

Fondée le 20 janvier 1946 par Farhat Hached, son siège est à Tunis. Implantée pour l'essentiel dans le secteur public, elle regroupe 24 unions régionales, 19 organisations sectorielles et 21 syndicats de base1. Certains lui reprochent toutefois une centralisation du pouvoir, une faible représentation des femmes, du secteur privé et de certaines régions comme le Sahel1.

L'UGTT est affiliée à la Confédération internationale des syndicats libres puis, dès novembre 2006, à la Confédération syndicale internationale.

Le syndicat dispose de son propre journal (Echaâb), de son agence de voyages, d'une coopérative active dans le secteur de la pêche et d'une mutuelle ; elle loue également l'hôtel Amilcar à Carthage1.

Après la révolution de 2011, l'UGTT perd son monopole, après la création de la Confédération générale tunisienne du travail le 1er février 2011 et l'Organisation tunisienne du travail le 26 août 2013. Elle est l'une des composantes du quartet du dialogue national qui obtient le prix Nobel de la paix 2015 pour son succès dans la mission qui a abouti à la tenue des élections présidentielles et législatives ainsi qu'à la ratification de la nouvelle Constitution en 2014.

  • Nom natif الاتحاد العام التونسي للشغل
  • Fondation 20 janvier 1946
  • Pays  Tunisie
  • Tête Houcine Abassi
  • Affiliation CISL
  • CSI
  • Adhérents 750 000 (2012)
  • Site web http://www.ugtt.org.tn/

 

SOURCE

https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_générale_tunisienne_du_travai